Université du temps libre de Haute MayenneUniversité du temps libre de Haute Mayenne

Université du temps libre de Haute mayenne

PRÉSENTATION DES CONFÉRENCES

  • 1- Drones, les gadgets d’une révolution

Les drones sont parmi nous, aujourd’hui par milliers et demain par millions. Réjouissants objets ludiques pour certains, précieux assistants pour d’autres, ils peuvent également se transformer en machines inquiétantes. Grâce aux moyens qu’ils offrent à l’homme pour agir à distance, que ce soit pour voir ou pour transporter avec l’agilité d’un oiseau, ils ouvrent la voie à des centaines d’applications ; si en plus on les nourrit d’intelligence artificielle tout en leur apprenant à travailler en groupe, le champ d’action devient vertigineux. Revers de la médaille, les drones induisent aussi de réelles menaces sur la sûreté et la sécurité, requérant vigilance et règlementation au niveau mondial.

 

  • 2- La Crise migratoire actuelle : de quoi et de qui parlons-nous dans la France de 2018 ?

Les migrations suscitent, au moins depuis la « crise migratoire » de 2015 beaucoup de craintes, de phénomènes de rejet (montée de l’extrême droite dans un certain nombre de pays européens et mise en place de gouvernements populistes), d’idées fausses et de représentations erronées. L’objectif de la conférence consistera à reposer sereinement les termes du débat en se plaçant dans une perspective historique et comparatiste et en apportant un éclairage sociologique et démographique aux phénomènes migratoires qui touchent aujourd’hui l’ensemble de la planète

 

  • 3- De l’éthique sur les étiquettes

Outre des aliments, à propos desquels des progrès ont parfois été faits en qualité et en conditions de production, nous consommons de plus en plus d’objets de toutes natures et de tous usages .Leurs « étiquettes » ne nous disent pas dans quelles conditions ils sont produits, par qui et même où ils sont fabriqués. De nombreux drames ou enquêtes ont révélé les conditions de fabrications de nos vêtements comme de nos smartphones…entre autres.

Notre responsabilité de « consommateurs citoyens » nous invite à rechercher la part d’« éthique » qui est présente ou souvent oubliée dans cette consommation, et à quel prix « humain » nous payons nos achats. Afin qu’informés, nous puissions agir et réagir…

 

  • 4- Du village à l’orient

De 1915 à 1918, plus de 500 000 soldats de France et des colonies ont quitté le territoire national pour combattre Turcs et Bulgares engagés aux côtés des Allemands et ont formé l’armée d’Orient. Cette présentation évoque, à travers leurs propres témoignages, la vie de ces hommes, en majorité des ruraux. Transplantés brutalement par voie maritime de Toulon ou Marseille en des lieux lointains dont ils ne connaissaient quasiment rien, Gallipoli ou Salonique, ils expriment ainsi au-delà du récit purement militaire un profond désarroi que cette conférence se propose de décoder. Le 15 septembre 1918, presque un mois avant le 11 novembre, a lieu la grande offensive victorieuse de percée des lignes bulgares et austro-hongroises menée par Franchet d’Esperey. La rapide remontée vers le Danube a déstabilisé les Empires Centraux et a largement contribué à la victoire finale de 1918.

 

  • 5- Le Patrimoine mayennais

Les nombreuses personnes qui s’intéressent au patrimoine historique de leur commune se plaignent souvent de ne pas trouver une documentation récente. C’est pourquoi la Société d’archéologie et d’histoire de la Mayenne a publié, en 2014, un guide portant sur 500 sites d’accès facile. Depuis, ce livre a été doublé d’une exposition de dix panneaux illustrés, à la disposition des collectivités ou associations qui souhaitent la présenter.

Ce travail a fourni l’occasion de revisiter l’ensemble du département et de s’intéresser à des monuments qui n’avaient jamais été étudiés. Lors de l’inauguration d’une exposition au musée de Jublains en 2016, le directeur régional des Affaires culturelles affirmait que la Mayenne était le poids lourd de sa région pour l’archéologie. Tel autre spécialiste venu de l’extérieur nous a dit considérer ce département comme un conservatoire du patrimoine. Il y a donc là une richesse dont les Mayennais n’ont pas forcément conscience, l’ayant chaque jour sous les yeux, et qu’il nous faut décrire.

 

  • 6- L’Europe, dernière chance pour la France

Bien des  Français considèrent  l’Europe, sa monnaie unique, sa politique  migratoire  comme la source de tous leurs maux. Par l’abstention ou le vote protestataire, ils sont tentés de saboter tout ce qui a été construit depuis quarante ans. Mais revenir à une France isolée et sortir de l’euro n’est tout simplement pas envisageable : qu’on le veuille ou non, l’économie s’est mondialisée, et de surcroît, notre énorme dette publique est libellée en euros. Si le salut ne peut venir d’un repli sur soi, le fonctionnement de l’Europe doit en revanche être radicalement transformé. Avec sa lucidité et son franc-parler coutumiers, Jean Arthuis estime que la France ne peut s’en sortir seule. L’Europe est sa dernière chance, à condition qu’elle se requalifie en se réformant elle-même et fasse de la zone euro l’embryon du fédéralisme européen. La métamorphose de l’Europe conditionne sa vocation de puissance mondiale.

 

  • 7- Sur la route de l’ombre de la Lune...sur Terre

Le 21 août 2017, l’éclipse totale de Soleil probablement la plus médiatisée de l’Histoire a été visible sur le continent nord-américain. Après avoir observé cet exceptionnel phénomène céleste depuis l’état de l’Oregon, l’astrophotographe Olivier Sauzereau et sa famille ont fait le pari inédit de traverser les États-Unis en suivant fidèlement le tracé exact de l’éclipse en moins de 29 jours 12 heures 44 minutes, soit le temps d’un cycle lunaire ! Cette double contrainte, temporelle et géographique, rappelle bien évidemment les Voyages extraordinaires de Jules Verne.

Au final, ce voyage étonnant qui mêle astronomie et far-west, va permettre de porter un regard original sur l’Amérique d’aujourd’hui par le prisme de l’éclipse.

 

  • 8- Histoire géologique du Massif armoricain

Le Massif armoricain regroupe les terrains affleurant à l’Ouest du bassin de Paris et au Nord-Ouest du bassin d’Aquitaine. Il s’agit d’un puzzle où 3 grandes chaînes de montagnes se sont succédées : la chaîne icartienne (2 milliards d’années) : les roches les plus anciennes retrouvées dans le Trégor et dans la région de Cherbourg, la chaîne cadomienne (750 – 540 millions d’années) dans le Trégor, la baie de Saint Brieuc, les régions de Saint Malo et de Fougères,.la chaîne varisque (ou hercynienne) résultat de la collision entre 2 continents dans les parties centrale et méridionale du Massif armoricain. Cette histoire se termine il y a 300 millions d’années. Après une très longue période d’érosion, le Massif armoricain est envahi par une mer tempérée à chaude, très riche en fossiles, il y a 20 millions d’années environ.

L’histoire régionale se poursuit au quaternaire où les périodes froides (recul de la mer) succèdent à des périodes chaudes (transgressions marines), ce qui est bien visible dans les paysages.

 

  • 9- Recherche, Innovation et prévention en cancérologie

Ces dix dernières années, la recherche en cancérologie a vu sa structuration et sa pratique se modifier de manière accélérée, plaçant la France parmi les pays les plus avancés en la matière.

L’Institut national du Cancer (INCa) est mobilisé pour faire émerger l’innovation en matière de recherche, accompagner son développement et accélérer la mise en à disposition de nouvelles prises en charge pour les patients pouvant en bénéficier. Cela implique qu’il faut des chercheurs qui étudient les mécanismes du vivant, d’autres dans les laboratoires pharmaceutiques qui découvrent de nouvelles molécules et les médecins qui participent aux essais cliniques et observent l’efficacité et la tolérance de ces molécules. Et que ces 3 expertises : recherche publique, recherche privée et recherche clinique doivent se rassembler : les allers-retours entre chercheurs, médecins et patients sont permanents.

La biologie moléculaire, la génétique et la bioinformatique ont permis des progrès fulgurants.

 

  • 10- Les papys qui font boom ! La longévité une chance pour tous

Le professeur Berrut bouscule les consciences et les idées reçues : non le vieillissement n'est pas nécessairement un déclin et oui, la société a besoin de ses séniors.
" On mesure le degré de civilisation d'une société à la façon dont elle traite ses aînés ".
Dire que 35% de la population française aura plus de 65 ans à l'horizon 2050 ne fait qu'effleurer le bouleversement considérable dans la perception, pour chacun d'entre nous, de sa vie personnelle, sociale, économique. Un enjeu dont les Français sont de plus en plus conscients. Et si l'espérance de vie continue d'augmenter, pour que la nouvelle soit vraiment réjouissante, il faudrait que nous puissions être certains de vieillir en bonne santé, autonome, dans une société qui offre une place à cette population dynamique et riche de son vécu.

 

  • 11- La police face au terrorisme.

Le terrorisme, sous diverses formes, s’invite régulièrement dans le paysage criminel. Le Ministère de l’Intérieur, en première ligne, doit adapter ses composantes à cette menace. Quels sont les moyens, les missions et l’organisation de la police pour y faire face ? Comment identifier les auteurs potentiels, démanteler les réseaux, assurer la protection des populations ? Nous présenterons l’organisation des services antiterroristes et décrirons leur fonctionnement.

 

  • 12- Franc-maçonnerie et colonisation : Entre Ombres et Lumières

La Franc-maçonnerie, son organisation et les valeurs qu'elle véhicule. A partir de quelques exemples, je tenterai de montrer qu'elle n'a pas échappé à tous les préjugés qui traversent la société coloniale même aux mépris de ses idéaux. Mais en même temps ce sont des Francs-maçons" éclairés" qui joueront un rôle décisif dans l'émancipation des colonies.

 

  • 13- Pour un revenu universel ?

L’idée d’accorder à chaque citoyen un revenu d’existence sans condition a été l’un des thèmes de la campagne électorale de 2017, surtout chez Benoit Hamon. La Finlande avait commencé à tenter l’expérience, mais elle y a renoncé en Avril. En France 13 départements sont candidats pour conduire une expérimentation. Cette idée, d’apparence généreuse, est très ancienne : l’Angleterre l’avait essayée entre 1795 et 1834. Mais elle y a renoncé devant les effets pervers provoqués : baisse du revenu d’activité, dépendance, coûts financiers…

Ce revenu pose en effet beaucoup de questions : à partir de quel âge le percevoir ? Pour quel montant ? Sous quelles conditions ? Et surtout, ce revenu serait-il « pour solde de tout compte » ou viendrait-il s’ajouter aux prestations sociales déjà existantes ?

 

  • 14- Où va nous mener l’intelligence artificielle ?

L'objet le plus performant et le plus complexe de l'univers c'est notre cerveau où des dizaines de milliards de neurones interconnectés produisent notre remarquable intelligence.

Mais une forme d'intelligence artificielle se développe rapidement sur toute la planète, en n’hésitant pas à simuler nos réseaux de neurones. Plusieurs milliards d'humains sont déjà forts demandeurs. Cela ne peut donc que conduire à une accélération de ces réalisations qui font déjà des exploits (jeux comme les échecs ou Jeopardy où les meilleurs humains se font battre, dialogues donnant l'illusion de parler à un humain, robots, recherches sur Internet, smartphone, GPS, traductions automatiques, conduite automobile automatisée…).

Le développement de l'intelligence artificielle va probablement progressivement atteindre puis dépasser le niveau du cerveau humain. Cela soulève une multitude de questions fondamentales : l'intelligence artificielle va-t-elle bouleverser l'homme ? N'y a-t-il pas des risques pour l'humanité avec ces robots qui pourraient devenir plus intelligents que nous ?

 

Venise, avec le Titien, fait rêver un jeune Crétois avide de réussite artistique et sociale. Rome et la papauté imposent au monde catholique les canons du concile de Trente et leur volonté de prendre le contrepied des affirmations de la Réforme. Ainsi nourri de toutes les lumières du XVIème siècle catholique, le Greco, déçu de ne pas avoir séduit Philippe II d’Espagne, se fixe à Tolède, en plein siècle d’or espagnol. Il s’y révèle un brillant portraitiste à tel point que Velázquez avait plusieurs toiles de sa main dans ses collections. Il étonne par son originalité pour traiter les paysages. Il est sollicité par une clientèle demandeuse de représentations religieuses. Servi par un atelier très actif, il multiplie les œuvres où le Christ, la Vierge, les saints sont traités avec fidélité aux choix catholiques du concile mais en permettant à son génie de s’exprimer avec une telle lumière qu’on a pu dire qu’il était le peintre de l’invisible.

  •  16- Magellan et le premier cercle du monde

Le 20 septembre 1519, une flotte de cinq navires commandée par Fernand de Magellan quitte l’Espagne dans le but de trouver un passage maritime au sud de l’Amérique. L’objectif : rejoindre les Moluques, les fameuses îles aux Épices, revendiquées par l’Espagne en évitant les eaux portugaises. Trois ans plus tard, au terme d’un voyage harassant et plein d’embuches quelques-uns des 237 hommes de Magellan sont de retour à Séville. Ils viennent d’accomplir la première circumnavigation. A l’approche de son 5e centenaire, nous vous proposons de partir sur les traces de ces aventuriers qui, bien malgré eux, ont fait le premier tour du monde à la voile.

Consulter les archives de notre rubrique "Les conférences"