Université du temps libre de Haute MayenneUniversité du temps libre de Haute Mayenne

Université du temps libre de Haute mayenne

FIGURES LIBRES MAYENNAISES

NOUVEAU

Cycle de 4 rencontres, animé par Antoine GLEMAIN, professeur de philosophie retraité, au Grimaldi salle 3, le mardi de 14h à 16 h. Groupe limité à 40 personnes.

Terre réputée conservatrice, la Mayenne a engendré régulièrement des personnalités singulières, non conformistes, des figures de l’autonomie – cette loi que l’on se donne à soi-même et qui « doit produire l’originalité individuelle et non l’universelle uniformité » (Guyau).

 

 

15 janvier

Pauline Lair Lamotte est une « inconnue célèbre » : sous le nom d’emprunt de Madeleine Lebouc, elle a longtemps été réduite à un « cas clinique », étudié par le psychiatre Pierre Janet. Mais, en retrouvant sa véritable identité, elle se révèle comme une femme étonnante. Engagée d’une manière intransigeante au service des plus pauvres dans le Tiers Ordre franciscain, elle a vécu une expérience mystique radicale, qu’elle a rapportée elle-même dans ses écrits et qui suscite, un siècle après sa mort, l’intérêt renouvelé d’historiens, théologiens, sociologues et psychanalystes.

29 janvier

Jean-Marie Guyau est un philosophe, mort très jeune de la tuberculose, qui a composé en quelques années, en dehors de l’Université, une œuvre imposante, dominée par l’Esquisse d’une morale sans obligation ni sanction (1884). Saluée à son époque par des lecteurs aussi avisés que Nietzsche, Kropotkine, Proust ou Bergson, sa puissante originalité se découvre de plus en plus avec le temps.

12 mars

Perrine Dugué, née dans une famille de paysans connue pour sa ferveur républicaine, a été agressée et tuée en 1796 par une bande de Chouans dans la lande de Blandouet. Sur les lieux de son supplice, un culte populaire, en résonance étrange avec de très anciennes pratiques locales, a pris forme autour de la « Sainte tricolore » et s’est prolongé jusqu’à nos jours.

26 mars

Connu sous le nom de plume d’Etiemble, René Etiemble, universitaire, écrivain, critique, traducteur, directeur de collections…, peut être considéré comme l’introducteur en France de la littérature comparée, dans la lignée de la Weltliteratur de Goethe. Au mépris des modes, il s’est intéressé tout particulièrement aux littératures et civilisations asiatiques.

Consulter les archives de notre rubrique "Les cours"